Marion Massart et Laura Lenges dans le classement du Championnat du Monde des jeunes cavaliers d'endurance

26. septembre 2017 - 11:35 -- aurore.t
Version imprimable
Championnat du Monde Juniors d'endurance 2017 - Délégation belge (c) Pierre Arnould
Championnat du Monde Juniors d'endurance 2017 - Délégation belge (c) Pierre Arnould

Les 2 cavalières LEWB se suivaient dans le classement prestigieux de ce Championnat qui a établi ses quartiers à Valeggio Sul Mincio en Italie la semaine dernière, durant l'Italia Endurance Festival. Sur 97 partants et une course de 120 kms, Marion prend la 26ème place et Laura se positionne 27ème juste derrière elle.

Morgane Boulanger, Luisa Lejeune et Dune White ont malheureusement été éliminées. 

En rentrant seulement deux chevaux sur cinq, alors qu'il en faut trois pour figurer au classement des nations, les jeunes belges au Mondial Junior n'auront pas fait mieux que leurs aînés, un mois auparavant, à Bruxelles au Championnat d'Europe Senior.

Ce sont 115 couples, issus de 33 pays, qui ont pris le départ à Valeggio Sul Mincio (Verone, Italie) ce samedi 23 septembre à 08h00 du matin pour le Championnat du Monde d'Endurance FEI réservé aux Juniors et aux Jeunes Cavaliers (14 à 21 ans) sur 120 kms divisés en 4 boucles. Avec Morgane Boulanger (Taribac Cabirat), Louisa Lejeune (Sonschein), Laura Lenges (Nasrik de Rendpeine), Marion Massart (Vatout des Sauvlons) et Dune White (Cairo), la sélection belge pouvait décemment nourrir quelque ambition. Il n'en fut malheureusement rien. Après une première boucle négociée pourtant prudemment à du 20 km/h (alors que la tête de course tournait à du 25), dès le re-départ de la 2ème boucle, le staff belge décidait d'arrêter Taribac et Sonschein, les deux juments présentant des signes évidents de myosite. Avec un trio toujours en course et performant, tous les espoirs restaient permis. Les trois cavalières en lice réalisaient l'étape suivante sur un même pied de 20 km/h. Mais au terme de celle-ci, c'est Cairo qui se verra éliminé pour boiterie postérieure. Malgré ce mauvais sort, notre délégation concentrera alors tous ses efforts pour voir ses deux dernières représentantes s'en sortir avec les honneurs. Ce sera chose faite puisque Vatout et Nasrik termineront en 26 et 27ème positions, en égalant quasi leur meilleure performance, à du 19,10 km/h de moyenne, et en rentrant vite aux vet gates (2' pour Nasrik, 3' pour Vatout). Après Lisbonne l'an dernier, où elle avait connu une élimination, Laura Lenges (17 ans), originaire de Recht (St Vith) disputait là son deuxième ghampionnat. Quant à Marion Massart, originaire de Châtelet et pensionnaire de l'Ecurie des Sauvlons, haute de ses 14 printemps, elle disputait sa première compétition majeure. 

Sur les 115 couples au départ, 50 ont franchi la ligne finale. Le vainqueur et champion du monde 2017 est le cavalier emirati Saeed Salem Al Muhairi (avec Rabdan) qui effectue une moyenne de 24,21 km/h. Il est suivi de son compatriote Ghanim Said Al Owaisi (sur Shadeedah) et de l'Espagnole Maïté Pradera (avec Qualif du Poncelet). Au classement par nation, les Emirats sont en or, l'Espagne en argent et le Qatar en bronze.

Le lendemain, dimanche 24 septembre, plusieurs CEI se déroulaient sur le même site. Juliette Vanhee et Divine d'Aranguren, réservistes de notre équipe du samedi, terminent impeccablement la CEI2*120 Ladies en 11ème position à du 18,10 km/h.