Karin Boulanger

Triple championne de Belgique en 2014

Prénom et nom : Karin Boulanger

Lieu et date de naissance : Née à Bruxelles le 18 février 1959

Installations sportives : Lasnes

Etudes : 5 années secondaires en latin-grecque suivies par les 3 ans de formation à l’Ecole Provinciale d’Elevage et d’Equitation de Gesves terminés en 1978

Langues parlées : Français et Anglais

Classement FEI : 277 au classement FEI du 31/05/2014

Discipline(s): 
Endurance

Résultats marquants en 2013 : En juin 2013, Karin signait une très belle 4ème position au CEIO 3* 160 km de Schweich (Luxembourg) avec Anouk de Rendpeine Ewalraid. Karin avait également été sélectionnée pour le Championnat d’Europe avec Anouk de Rendpeine Ewalraid, mais les résultats n’avaient malheureusement pas été au rendez-vous.

Chevaux de tête :

- Djella de Rendpeine Ewalraid (Gerik de Rendpeine X Muntaze Mlc par Hedera), jument arabe grise de 2004, propriétaires : André et Carine Arens – élevage Haras de Rendepeine. « C’est une ‘tueuse’… » sourit Karin « …une gagnante. Elle a de l’énergie à revendre ! ».

- Anouk de Rendpeine Ewalraid (Mamlouk X Anabelle de Renival par Radfan GB), jument arabe alezane de 2004, propriétaires : Jean-Luc et Corinne Marchal – élevage Haras de Rendepeine. « Anouk, je lui dois tout. C’est elle qui m’a remise en confiance à cheval après mon accident. Elle est très équilibrée et fiable » nous confie Karin. « Elles sont toutes les deux très attachantes, de toute façon ! » conclue-t-elle.

Objectifs 2014 : Début mai, la cavalière brabançonne remportait la CEI 3* à Mont-le-Soie avec Djella de Rendpeine Ewalraid. Par la même occasion, elle a décroché un troisième titre de Championne de Belgique après ses victoires en 2006 à Marchin et en 2008 à Mont-le-Soie déjà, les deux fois avec le fameux Poespass. Cette victoire lui met un bon pied dans la sélection pour les Jeux Equestres Mondiaux (JEM) à Caen fin août. « On croise les doigts pour tout aille bien ! » espère la cavalière. C’est Djella de Rendpeine Ewalraid qui ira en priorité à Caen. « Depuis Mont-le-Soie, Djella est au repos total. Elle va 2h ou plus au pré par jour, en fonction de la météo, et est au box le reste du temps. Elle n’est plus montée pour le moment » explique Karin. « Elle va bientôt être remise en route pour ensuite suivre les stages de la sélection nationale » poursuit-elle. Quant à Anouk, Karin ira courir la CEI 2* 120 km à Schweich fin juin. Ensuite, son entrainement dépendra de son état à ce moment-là.

Lorsque la question des Jeux Equestres Mondiaux est abordée, Karin se dit impatiente d’y être car c’est sa 3ème sélection consécutive et ce sera peut-être la dernière « vu mon âge » glisse-t-elle avec un sourire. « C’est un beau challenge car on est à proximité de la Belgique. Sinon, je me sens sereine et continue ma préparation pendant les 2 mois et demi restants en espérant éviter tout problème de santé ou accident avec les chevaux ». Karin repense aux JEM précédents à Lexington où Poespass avait souffert de coliques pendant la quarantaine, ce qui avait empêché Karin de participer à la compétition.