Info :

 

La LEWB n’impose aucune règle elle-même. Nous relayons les mesures du CodeCo et du Ministère des Sports de la FWB. Respectez-les svp !

 

Mise à jour CORONAVIRUS au 26/03/2021

    

Retour prudent à la compétition nationale à partir du 12 avril

[communiqué Equibel]

Hier, la Fédération Equestre Internationale a annoncé que l’arrêt des competitions à cause du virus de la rhino-pneumonie (EHV), qui avait interrompu les compétitions sur le continent européen jusqu’au 12 avril, ne sera pas prolongé et que les compétitions internationales pourront reprendre à partir de cette date.

Dans notre pays, nous avons également remarqué que depuis un peu plus d’une semaine, aucun cas positif lié avec le concours de Valence ou d’autres tournées n’a été signalé.

Cependant les chiffres montrent que le virus circule toujours et qu’une grande vigilance reste de mise.

Suivant la décision de la FEI, la FRBSE, Paardensport Vlaanderen et la LEWB ont décidé d’autoriser à nouveau les compétitions à partir du 12 avril. Il faut savoir que les restrictions dûes à la Covid-19 sont toujours en vigueur et que, par conséquent (malheureusement) à partir du 12 avril, seules les compétitions professionnelles approuvées par les ministres des sports sont autorisées.Il y a donc encore beaucoup de choses à prendre en compte.

  1. Les mesures contre la Rhino

a.  Lors des compétitions internationales, les règles de la FEI sont strictement appliquées ! Celles-ci se trouvent dans les avant-programmes de ces concours et nous invitons les cavaliers à les lire en détail.

b.  Pour les concours nationaux pro, nous vous demandons explicitement de tenir compte des points suivants

i.  Prenez la température de votre cheval (par voie rectale). En cas de fièvre, nous vous demandons de ne pas venir au concours !
ii.  Sur le terrain de la compétition, nous vous demandons de limiter autant que possible votre présence dans le temps.
iii.  Essayez de garder la plus grande distance possible avec les autres chevaux.
iv.  Essayez de limiter le temps que les chevaux passent dans le paddock. De cette façon, le nombre de chevaux dans le paddock peut être maintenu aussi bas que possible.

c.  Jusqu’au 11 avril, nous souhaitons toujours limiter autant que possible tout mélange ‘de bulles’ de chevaux afin d’éviter toute nouvelle propagation. Cette date est toujours fixée en tenant compte de la période d’incubation de la rhino. Nous comptons donc toujours sur le bon sens de tous les athlètes et organisateurs.  Les entraînements sont possibles (par exemple, la location d’une piste spécifiquement pour une “bulle de chevaux”), mais les “événements d’entraînement” sont encore hors de question jusque-là.

  1. Restrictions Covid-19

a.     Seules les compétitions pour les athlètes professionnels, les Sportifs de Haut Niveau et les Espoirs (la définition des athlètes professionnels, des SHN et des Espoirs se trouve sur les sites de Paardensport Vlaanderen et de la LEWB) sont actuellement autorisées par le gouvernement. Pour ces compétitions spécifiques, des protocoles détaillés ont été élaborés.

      i.  En particulier pour les compétitions internationales, où les chevaux et les cavaliers restent plus longtemps, un test PCR négatif préalable (Covid-19) est désormais  obligatoire. Pour les compétitions de plus de trois jours, les tests rapides intermédiaires seront également obligatoires.
    ii. De même, pour les autres compétitions professionnelles, le protocole spécifique “compétitions professionnelles sans séjour” doit être strictement suivi.

b.  Nous travaillons encore sur les possibilités pour les athlètes amateurs. Bientôt, nous développerons et publierons le protocole pour les formations de groupe, sous la rubrique “protocole des activités hors compétition” pour ce groupe cible également, de sorte qu’il devienne clair comment de telles choses peuvent être faites à partir du 12 avril.  Bien entendu, nous espérons que les chiffres vont aller dans le bon sens afin que, dès que possible, des perspectives puissent être données pour les concours pour amateurs.

En bref, nous appelons chacun à faire encore preuve de bon sens.  Cela vaut aussi bien pour le respect des mesures rhino que pour les dispositions Covid-19. Principalement pour la rhino, vu qu’il s’agit d’un problème interne majeur pour le secteur équin et que c’est à nous tous de maîtriser ce virus.  Nous réitérons l’appel à vacciner vos chevaux contre la rhino.  La disponibilité du vaccin reste problématique à l’heure actuelle.  En ce qui concerne les mesures Covid-19, nous répétons l’appel à prendre soin les uns des autres et nous le faisons toujours en limitant autant que possible nos contacts physiques directs !