Info :

 

La LEWB n’impose aucune règle elle-même. Nous relayons les mesures du CodeCo et du Ministère des Sports de la FWB. Respectez-les svp !

 

Mise à jour CORONAVIRUS au 8/01/2021

    

Antoni Draga débute l’année en beauté à Opglabbeek !

Antoni Draga et A Warrior Mury Marais Z (Photo : Ecurie Maximilien Elsen)
Antoni Draga et A Warrior Mury Marais Z (Photo : Ecurie Maximilien Elsen)

Après une petite pause, les compétitions internationales ont repris en douceur ce week-end. Seul un CSI 1 et 2* était en effet programmé à Opglabbeek, et nos représentants y étaient peu nombreux car beaucoup se préparent notamment à rejoindre Oliva pour une nouvelle tournée du Mediterranean Equestrian Tour.

Nos quelques cavaliers présents au Sentower Park ont toutefois collecté plusieurs résultats, notamment dans la catégorie des jeunes chevaux de 5 et 6 ans où Thomas Kairis a signé une 10e place et Nyssa Ganiu une 6e position. Nathalie Willems, quant à elle, s’est classée 5e sur 1m20 et 6e sur 1m15 dans le CSI 1*.

Cette première compétition de l’année à Opglabbeek a aussi et surtout été marquée par les excellents résultats d’Antoni Draga. Le jeune cavalier de 18 ans a en effet décroché plusieurs podiums et victoires, dont un succès dans le Grand Prix 1*. Il s’agissait de sa première victoire dans une épreuve de ce niveau, et il l’a signée avec sa propre jument Astaura, avec qui il a aussi décroché des 2e et 3e places sur 1m25.

« Je l’ai depuis 1 an et demi mais nous avons beaucoup travaillé dans l’ombre car elle est très spéciale et anxieuse », raconte Antoni Draga. « Maintenant qu’elle a confiance en moi, je sais que je peux compter sur elle et qu’elle va tout donner en concours même si elle n’est pas la plus rapide. Lors du Grand Prix ce week-end, j’avais l’avantage de partir dernier au barrage donc j’ai beaucoup analysé la concurrence et j’ai choisi de prendre une option pour rentrer devant la dernière combinaison. »

En plus d’Astaura, Antoni Draga monte une dizaine de chevaux, dont certains lui appartiennent en co-propriété. Le jeune homme n’a pas grandi au sein d’une famille équestre, mais il a fait le choix des chevaux très tôt et a passé le jury central pour pouvoir se consacrer pleinement à sa passion. Depuis juillet 2020, il est le cavalier attitré de l’écurie Maximilien Elsen, où son piquet se compose principalement de jeunes chevaux, mais aussi de quelques montures d’expérience comme Ulahop Boy et Balouzino.

C’est notamment avec un cheval de commerce de l’écurie qu’Antoni Draga a décroché deux victoires chez les 5-6 ans, dont une dans la finale à Opglabbeek. « Je monte A Warrior Mury Marais Z depuis mon arrivée chez Maximilien Elsen, mais comme il n’avait rien fait je ne l’ai pas sorti l’année dernière », explique Antoni Draga. « Nous avons plutôt pris le temps de travailler pour qu’il soit prêt à Opglabbeek, et cette victoire dans la finale était mon objectif. C’est un super cheval de concours, respectueux et rapide. »

Ce week-end au Sentower Park, Antoni Draga a également participé à ses premières épreuves 2*, avec à la clé plusieurs parcours corrects. Bref, son année a démarré on ne peut mieux ! « Ces résultats sont en quelque sorte une récompense pour le travail et la préparation mis en place au cours des derniers mois et années. Débuter 2021 comme ça est vraiment motivant, surtout après l’année 2020 que nous avons vécue. Je garde toutefois les pieds sur terre et je me remets directement au travail. »

Cette année, Antoni Draga visera principalement les championnats de Belgique – voire du monde – avec ses quelques jeunes chevaux. A titre plus personnel, il espère intégrer l’équipe nationale des young riders, et pourquoi pas décrocher une sélection pour les championnats d’Europe dans cette catégorie. « J’ai participé à beaucoup d’épreuves en scolaires, puis un grave accident m’a stoppé pendant près de 2 ans et m’a empêché de progresser chez les juniors. J’espère donc intégrer l’équipe belge des young riders, même si je sais que ce sera plus difficile. »