Info :

 

La LEWB n’impose aucune règle elle-même. Nous relayons les mesures du CNS. Respectez-les svp !

 

Mise à jour CORONAVIRUS au 29/07/2020 - 10h00

    

Retour sur le premier concours de Spectacle Equestre au Haras de Bornival

Haras de Bornival
Haras de Bornival

Au Haras de Bornival, le samedi 10 février, s’est déroulé le tout premier concours de l’année 2018 de spectacles équestres.


11 numéros se sont succédés tout au long de la soirée avec diverses thématiques et catégories d’artistes.
Pour certains artistes, ce fût une première de montrer un numéro, alors que d’autres avaient déjà une petite expérience de présentation face à un public et/ou face à des juges.


Tout au long du concours, le délégué technique, Stany Ledieu, a interagit avec le public afin d’évaluer leur sentiment après chaque numéro et expliqué ce qu’attendaient les juges par rapport à leur protocole. L’échange fut constructif et a permis à toutes et tous de mieux comprendre en quoi consistait le spectacle équestre et les points forts qui doivent être mis en avant.


Nos deux juges ont respecté et évalué les artistes suivant le protocole établi et disponible sur le site de la LEWB.
Le sentiment général de la part des juges Hervé Zablot et Charlotte Catananti (nos 2 juges français) reflète un manque de travail et de recherche dans l’élaboration des numéros présentés et peu de respect des critères imposés du protocole. Les artistes n’ont pas pris en considération celui-ci et ont compris que leur travail devait être davantage abouti afin de répondre aux exigences du concours.
Cependant, quelques petites pépites se sont dévoilées lors de cette soirée et les juges les attendent pour les prochains concours.
Nos juges ont pris du temps et proposé aux artistes leur disponibilité afin de débriefer individuellement chaque numéro présenté avec une explication sur la note et les commentaires laissés à la fin du concours. Tout cela dans un cadre pédagogique et de soutien, afin d’aider et d’accompagner dans une bonne réflexion les artistes et leurs numéros.


Dans la majorité des cas, les notes n’ont pas été mirobolantes car les juges trouvaient qu’il manquait « l’étincelle » du spectacle équestre. Cette la notion a été expliquée de manière collégiale à la fin du concours afin que tous puissent entendre ce qu’on attendait des artistes lors de ce championnat : « Pas de démonstration, mais de l’émotion, de l’interaction avec le public, du spectacle ! ».
L’organisatrice, Noémie Margery, a été à la hauteur des attentes du concours en mettant à disposition une piste de spectacle et un paddock d’échauffement de qualité, un catering (restauration, boissons) mais aussi un son et lumières et une gestion du déroulement de la soirée très appréciée et répondant aux exigences du règlement. L’évaluation de cette première date est plutôt positive.


Nous avons rappelé que le championnat se déroule sur 6 dates auxquelles les artistes ne sont pas obligé de participer complètement. Seulement les 4 meilleures notes de concours seront appréciées et comptabilisées pour établir le classement à la fin du championnat.
Nous attendons et encourageons les artistes à présenter leurs numéros en prenant davantage en considération les attentes des juges issus eux-mêmes du monde du spectacle équestre !