Camille Demolie

Prénom et nom : Camille Demolie

Date de naissance : 07/06/2001

Installations sportives : Demolie Stables – Hérinnes

Discipline(s): 
Jumping

Parcours équestre

Camille Demolie n’a pas grandi dans une famille équestre, mais elle a pratiqué l’équitation dès le plus jeune âge. « Je jouais aussi au tennis, puis vers 7 ou 8 ans j’ai eu des problèmes de dos qui m’on poussé à arrêter et à me consacrer uniquement à l’équitation », raconte la jeune fille.

Bien que passionnée par les chevaux, Camille Demolie n’avait pas de grandes ambitions au départ. « Quand j’ai eu mon premier poney vers 10 ans, je sautais à peine 50 cm », se souvient-elle. La jeune cavalière a ensuite changé de monture et acquis Bounty Hunter, avec qui elle a débuté les compétitions. C’est là que sa carrière équestre a pris un tournant… « Des personnes au sein de mon manège ont trouvé que j’avais du talent et m’ont invité à les rejoindre dans une écurie avec un encadrement plus professionnel. Cela m’a permis de bien évoluer. »

Camille Demolie a en effet commencé à monter de niveau, et a décroché pas mal de classements en épreuves poneys jusqu’à 110 cm avec Rhythem and Dance. C’est aussi avec ce dernier qu’elle a participé à quelques CSIP.

Camille Demolie ne s’est toutefois pas attardée chez les poneys et a débuté ses premières épreuves à cheval vers 12 ans, avec Zarah. Aujourd’hui, elle tourne en compétitions internationales avec plusieurs montures appartenant à l’écurie familiale Demolie Stables, à Hérinnes. Elle est suivie depuis plusieurs années par Hendrik Denutte, et travaille également un peu avec Constant Van Paesschen.
 

Chevaux

Si Camille Demolie a fait ses premiers pas à cheval avec Zarah, c’est Ferra van den Bisschop qui a vraiment marqué ses débuts, tant au niveau sportif que personnel. « J’avais une relation privilégiée avec elle, on s’entendait vraiment bien. Nous l’avions achetée chez Patrick Lutz alors qu’elle avait 8 ans, et elle m’a permis d’évoluer et d’aller notamment aux championnats d’Europe children en 2015. »

Ferra a été revendue depuis lors, tout comme d’autres chevaux qui sont passés sous la selle de Camille. C’est par exemple le cas de l’étalon Baccarat, qui a lui aussi contribué à faire évoluer la cavalière. « Il me sauvait quand je faisais des erreurs et c’est grâce à lui que j’ai pu faire mes premières épreuves à 1m45 et de gros CSI 2*.»

Même si elle confie qu’il est difficile de voir partir ses chevaux, Camille Demolie reconnaît que le commerce pratiqué au sein des écuries familiales lui permet de progresser et d’acquérir de l’expérience. La jeune fille monte en permanence plusieurs chevaux et, actuellement, sa jument de tête est Chica Fino. Le couple a beaucoup de résultats à son actif, dont des victoires en épreuves internationales 140 cm. Camille Demolie commence aussi à tourner sur 1m40-45 avec Kalinka van’t Heike, qui a selon elle beaucoup de qualités. Elle a d’ailleurs remporté une épreuve 2* 140cm à Knokke Hippique dernièrement.

Le piquet actuel de Camille Demolie compte également Chin Chesta, une jument de 8 ans qui tourne en 130-135 cm et avec qui elle est encore en phase de mise en route, et Nazaro Z, un 7 ans qui a remporté beaucoup d’épreuves pour jeunes chevaux avec son coach Hendrik Denutte.

 

Palmarès

Camille Demolie a signé plusieurs résultats en épreuves 110 cm à poneys, puis a décroché un podium en championnat de Belgique scolaires en 2013, à Nieuport. « J’avais pris le départ de la compétition sans vraiment savoir de quoi il s’agissait, puis à la veille de la finale on s’est rendu compte que j’étais deuxième du classement », se souvient la jeune fille. « J’ai réussi à conserver cette deuxième place et c’était assez inattendu car je partais de rien et personne ne me connaissait ! »

Camille Demolie a aussi fini 3e du championnat scolaires LEWB la même année, et remporté la Coupe de Belgique dans la même catégorie en 2014, avec Ferra van den Bisschop. Cette dernière lui a également permis de participer aux championnats d’Europe children en 2015, dont elle a fini 7e. « J’ai fait une barre sur l’avant-dernier obstacle donc j’étais déçue, mais ça reste un beau souvenir », raconte Camille Demolie.

Depuis 2013-2014, la jeune fille tourne aussi régulièrement en CSI 1 et 2* et a récolté pas mal de classements et victoires.

 

Objectifs

Agée de 18 ans, Camille Demolie a l’intention d’entamer des études supérieures d’architecture d’intérieur. Elle a néanmoins  choisi une école qui lui offre quelques facilités pour pratiquer son sport en parallèle. « Je veux décrocher un diplôme, ensuite on verra si je me consacre à 100% aux chevaux ou si je travaille dans un autre domaine en parallèle. Quoi qu’il en soit, mon objectif est d’aller le plus loin possible en compétition. »

A court terme, Camille Demolie va donc poursuivre les concours internationaux. La jeune fille et sa famille sont aussi à la recherche d’un cheval qui pourrait l’accompagner dans les épreuves young riders. « Nous ne serons peut-être pas prêts pour 2020, mais mon ambition est de décrocher des sélections chez les jeunes cavaliers, notamment pour les championnats. »

 

Voir aussi