Info :

 

La LEWB n’impose aucune règle elle-même. Nous relayons les mesures du CodeCo et du Ministère des Sports de la FWB. Respectez-les svp !

 

Mise à jour CORONAVIRUS au 7/05/2021

    

Nikita Van Der Meerschen

Nikita et D-Day

Prénom et nom : Nikita Van Der Meerschen

Date de naissance : 09/07/2008

Installations sportives : Midfield stables, Lasne

Discipline : Jumping
 

Parcours équestre

Nikita Van Der Meerschen a débuté l’équitation dès l’âge de 5 ans. Ses parents étaient complètement étrangers au monde équestre, mais ils ont eu le coup de cœur pour une maison à Lasne qui était vendue avec une petite infrastructure équestre. Celle-ci était gérée par Christine Musette et c’est dans ce cadre que Nikita a commencé à monter. La jeune cavalière a participé à ses premiers concours hivernaux quelques années plus tard avec Spiderman, un poney expérimenté.

Etonnamment, les choses ont commencé à devenir plus sérieuses…après une victoire que Nikita a décrochée en ski ! « A 9 ans, elle s’est imposée dans le championnat de France de Slalom à notre grande surprise », confie Claire, sa maman. « Cela a surtout révélé son excellent mental et nous a encouragés à débuter les compétitions nationales en équitation. »

Pour ce faire, les parents de Nikita Van Der Meerschen ont cherché un coach adapté. On leur a alors conseillé Andre Romanelli, avec qui la magie a toute de suite opéré. « Il est très exigeant mais j’ai tout de suite bien aimé prendre cours avec lui », confie Nikita. En peu de temps, une équipe s’est véritablement formée entre la cavalière, ses parents et le coach. Le poney club attenant à la maison s’est transformé en une écurie sportive familiale, « Midfield Stables », et deux nouveaux poneys sont venus rejoindre Nikita pour lui permettre d’évoluer. Cette année, la jeune cavalière a aussi effectué sa transition à cheval avec succès, ainsi que ses débuts en compétitions internationales.

 

Chevaux

Nikita Van Der Meerschen a démarré la compétition avec un poney acheté à Christine Musette : Spiderman. Aujourd’hui retraité, il lui a offert de belles victoires, principalement en 80 cm.

Afin de permettre à sa Nikita d’évoluer sur des parcours un peu plus haut, sa maman a ensuite choisi Amaguise Montiege, un poney avec de bons papiers et des résultats sur des parcours du mètre 10. « C’est une jument avec beaucoup de qualités mais elle est très complexe à monter et exige qu’on soit très précis », explique Nikita. « J’ai eu pas mal de difficultés avec elle mais c’est aussi le cheval qui m’apprend le plus. Et au fur et à mesure que j’évolue, je suis plus à l’aise lorsque je la monte. »

Après Amaguise, Atchoum’s Dream a rejoint l’écurie et a permis à la jeune cavalière de disposer d’une deuxième monture avec qui se mettre plus en confiance, notamment sur la hauteur. « Nous l’avons acheté sous les conseils de mon coach. Par rapport à Amaguise, il est beaucoup plus facile et froid », précise Nikita. Avec ces deux poneys, la cavalière participe principalement à des épreuves de 90 et 100 cm, « mais Atchoum a des moyens pour faire bien plus donc nous travaillons là-dessus », ajoute-t-elle.

Tout en continuant à monter à poney, Nikita Van Der Meerschen a aussi débuté à cheval cette année avec Lady vh Molenhof Z, une jument également trouvée grâce à l’aide d’Andre Romanelli. « Elle était déjà compétitive sur le mètre 25-30 », explique la jeune cavalière. « C’est une jument qui a un grand cœur et me donne confiance car si je suis hésitante par rapport à une distance et que je lui demande d’y aller, elle le fait ! »

Enfin, Nikita peut aussi compter sur un deuxième cheval de confiance : D-Day de Lison. Acheté à Stéphanie d’Andrimont, il possède de l’expérience sur le mètre 30 et est également un bon professeur pour la jeune fille.

 

Performances

Nikita Van Der Meerschen a décroché pas mal de victoires avec ses différents poneys dans des épreuves régionales et nationales jusqu’au mètre. Elle n’avait jamais sauté plus haut en compétition mais elle a franchi un cap important en 2020 en démarrant la saison sur 1m20, puis en réalisant dernièrement ses premiers parcours sur 1m30. « A la base, il était prévu avec son coach de tourner sur le mètre 10 cette année mais tout s’est bien mis pour Nikita et les chevaux et, à notre plus grand bonheur, les objectifs ont largement été dépassés », confie sa maman, Claire.

En plus de s’aligner sur de plus grosses épreuves, Nikita Van Der Meerschen a aussi signé de très beaux résultats ! Après un concours de mise en route, elle a immédiatement participé au championnat de Belgique scolaires, puis a remporté peu de temps après le titre de championne LEWB dans la même catégorie. « C’était mon premier championnat donc c’était assez inattendu, mais pour mon coach c’était une échéance importante – notamment parce que c’était un concours sur plusieurs jours », explique la jeune cavalière. « Au final les chevaux ont bien sauté, je suis restée sans-faute avec D-Day durant tout le championnat et je suis très fière de ce titre. »
La semaine suivante, Nikita s’alignait dans la Coupe de Belgique scolaires et signait à nouveau une belle performance en terminant 5e, cette fois avec Lady vh Molenhof Z.

Pour Nikita, cette année 2020 a aussi été marquée par ses débuts en CSI. Sa première participation à Lier a été couronnée d’une victoire sur 1m20 avec D-Day, suivie rapidement d’une autre à Opglabbeek sur 115 cm. La jeune cavalière a aussi décroché plusieurs classements et podiums avec ses deux chevaux, et a tout récemment effectué ses premiers parcours sur 1m30.

Bref, 2020 fut à la fois une année de progrès et de succès pour Nikita, au plus grand bonheur de la cavalière et son entourage. « La passion de Nikita est porteuse de beaux moments, j’adore la suivre et la voir grandir grâce à ce sport », confie sa maman. « Je pense que sa réussite tient notamment au contact qu’elle a avec ses chevaux et à l’amour qu’elle leur porte. »

Evidemment, ces beaux résultats sont aussi le fruit du travail et de la détermination de la jeune fille : « Nous avons beaucoup travaillé pendant le confinement et mon coach Andre Romanelli m’a encouragée à m’améliorer en dressage », ajoute Nikita. « Je suis aussi très compétitive et je m’implique plus quand il y a de la pression et de la concurrence. »

 

Objectifs

La saison prochaine, Nikita continuera à concourir tant avec ses poneys qu’avec ses chevaux, et a comme ambition d’être compétitive dans les épreuves scolaires. « Les objectifs se dessinent naturellement au fil des mois mais pour nous l’équitation et la compétition doivent rester un plaisir, Nikita doit pouvoir monter sans pression », confie sa maman Claire.

 La jeune cavalière de 12 ans n’en reste pas moins perfectionniste et avide d’apprendre : « En piste, j’essaye toujours de faire de mon mieux, peu importe le concours. Lorsque je ne suis pas à l’école, je passe beaucoup de temps à m’occuper de mes chevaux et à les monter afin de prendre de l’expérience. »

D-Day de Lison Z
Spiderman
Lady vh Molenhof Z
Atchoum's Dream
Amaguise de Montiège

Voir aussi